Olivier Poumay – Harmoniciste diatonique et chromatique

Square

Olivier Poumay, un harmoniciste sur recommandation …

Olivier Poumay, né en 1967,est un harmoniciste diatonique et chromatique qui compose .

Vint le Blues et la country …

Il commence, à l’harmonica diatonique, par jouer de la musique country et du blues (CD : « It’s Boogie Time » – Boogie Workers / « mûr pour le blues » Zu).

Puis, il découvre l’harmonica chromatique, avec lequel il se consacre au jazz, d’abord à l’académie d’Amay, ensuite au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles. C’est en 1997 qu’il obtient son Premier prix d’harmonica jazz.

…le Jazz suivit.

Il est non seulement musicien, mais aussi un des professeurs d’harmonica que Toots Thielemans recommandait.

En 2013, il publie la seule méthode francophone pour harmonica chromatique « apprendre la musique par l’harmonica chromatique ».

Olivier Poumay donne des cours d’harmonica chromatique et diatonique, de jazz, d’improvisation et créativité depuis plus de 20 ans.

  •  Comme professeur d’harmonica et Méthode Mélopie il travaille à « l’Ecole Russe De Musique Neva« 
  •  Ses cours d’harmonica se donnent à l' »International Music Academy » à Dinant.
  • Et ses cours d’harmonica, d’improvisation et de combo en tant que coordinateur de la section de jazz à l' »Académie Internationale de Musique de Flaine » en France.
  • Il a aussi animé des « Master Classes » en France et en Russie.
  • En 2017, il ouvre la première classe d’harmonica en académie, à l’Académie de La Hulpe (Ville de Toots Thielemans).

Et de belles rencontres au bout du monde …

Il a l’occasion de participer à des groupes de musique très variés : mandingue (Paco Diatta CD « Badine Ya » et « Hommage à Balla »), arabe (Abid El Bahri CD « Nuits nomades », Ghalia Benali), irlandaise (Colie Mullin), cubaine (Ana Martín, Jose Luis Beltrán), flamenca (Michel Gillain). La musique népalaise aussi (Sukarma), Traditionnelle belge (CD : « Codicille 2013 » – Malempré-Decker). Mais aussi d’autres expériences plus atypiques comme Luthomania (CD : « Itinérances »).

Parallèlement à ses expériences « world music« , il continue à se produire en jazz.

Son domaine de prédilection est l’improvisation et cependant, il n’hésite pas à se confronter à la musique écrite avec la pianiste Lyuba Neva. Il forme un duo et feront du classique et du Piazzolla.

Il a tenu le pupitre d’harmonica en 2009 au Brussels  Philharmonic Orchestra dans Manhattan pour Piano et orchestre de François Glorieux.

Avec son groupe « Sheng » (CD : Derrière la façade), il développe une composition se nourrissant de toutes ces expériences. La combinaison instrumentale y est originale (luth, percussions, harmonicas + clarinette basse et violoncelle).

Il explore son art dans les moindres facettes

Par ailleurs, il développe un programme  où il expérimente toutes les facettes de son instrument en solo (CD : Solo). Ce programme, il le développe en duo avec le saxophoniste suédois Jonas Knutsson puis avec Jean le batteur Campos dans UNETIK.

C’est surtout à l’étranger qu’il pratique le jazz (festival de Jazz de Montreux – Upanishads), (tournées au Portugal – hommage à ECM records) et en Russie (A. Sakurov et Saros ; Maynugin quintet ; puis comme soliste)

Il revient à la scène belge de jazz en duo avec Paolo Loveri, en accompagnant la chanteuse Sophie Druais, en trio de musique brésilienne avec André Klenes et Stéphane Martini et dernièrement dans le Michel Mainil et Vincent Romain Quintet.

On a pu l’entendre dans toute la Belgique, mais aussi aux Pays-Bas, en Irlande, en France, en Suisse, au Portugal, à Cuba, en Pologne, et en Russie…

Pour terminer, naviguez via les photos de Happyufindme:

(pour accéder aux liens du tableau ci-dessous, il vous faudra un compte Pinterest – Pensez a vous inscrire ou vous connectez)

mais également:

mais aussi:

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *