Michel Mainil – Saxophoniste à l’envie sans limite

Square

Le saxophoniste Michel Mainil – Du traditionnel Jazz au hard bop …tout un programme !

Michel Mainil nous arrive tout droit du berceau du surréalisme belge. Il vient, en effet, de cette ville que l’on nomme La Louvière et qui est située en Belgique pour ceux et celles qui ne le savent pas encore…

Il joue du saxophone et de la clarinette.

Vers ses 15 ans, il commencera à fréquenter tous les lieux où l’on joue cette musique appelée « Jazz » et fera connaissance avec les musiciens du coin. Il va aussi user de nombreuses aiguilles sur de nombreux vinyles et va affiner son écoute. Déjà très curieux et amoureux de la musique, à tel point qu’il va l’étudier. Il va se mettre au saxophone et à la clarinette et n’arrêtera plus d’en jouer.

Il va s’intéresser au jazz traditionnel et aux big bands avec Duke Ellington avant de se diriger vers les grands musiciens bop et hard-bop comme John Coltrane, Miles Davis ou Art blakey …

Très tôt, il se produit dans des groupes et formations de tous les styles.

Du big band aux orchestres de variétés, des enregistrements studio aux petites formations de jazz traditionnel ou moderne, des groupes de salsa, combos de musique africaine, il participe également à des projets dans le milieu du théâtre ou de la poésie…

Tout, il va tout essayer. C’est un « gourmand expérimentateur », son envie de découvrir est sans limite. Il pratique sans relâche.

 

Attiré par l’Afrique, il séjournera au Cameroun où, en compagnie du trompettiste Alain Devis, il s’initiera à la musique africaine et se produira dans différents groupes.

Michel Mainil participe à de nombreux projets théâtraux, notamment avec le Studio-théâtre, le Collectif Théâtre, Aucun Mérite et le Théâtre Jean Vilar.​

Depuis les années 70, il est très actif sur la scène belge et étrangère et va jouer aux côtés d’un nombre incalculable de musiciens.

Le saxophoniste Michel Mainil dirige ses propres projets dont  le « Spanish Jazz Project » avec la chanteuse Lisa Rossilo.

Enfin, il collabore régulièrement avec le chef d’orchestre tournaisien Eloi Baudimont, notamment sur le très beau projet « Mali Mali« .

Avec ce projet, il y aura une tournée en février de l’année 2009, au Mali.

 

A cela, on ajoute qu’il fait partie de la très atypique Fanfare Détournée dont on peut trouver l’album sorti en 2010, toujours avec Eloi Baudimont.

Outre la Belgique, Michel Mainil s’est produit en France en Hollande en Grande-Bretagne mais aussi au Maroc au Cameroun ou encore en Pologne au Québec et au Mali comme mentionné plus haut.

 

Photo Fabrice Plas

Pour en savoir un peu plus…

Etudes musicales et formations

Michel Mainil s’est formé au Conservatoire de La Louvière et à l’Académie de Morlanwelz où il a étudié Solfège, harmonie, histoire de la musique, théorie musicale, musique de chambre, ensemble instrumental, saxophone, clarinette

Il va suivre aussi des séminaires de jazz au Conservatoire de Liège avec John Ruocco, Steve Houben, Dennis Luxion et Guy Cabay.

Notre élève ne va pas s’arrêter là puisqu’il y aura les cours d’ensemble au Conservatoire Flamand de Bruxelles avec Erwin Vann d’une part et d’autre part, les stages avec  Maurice Magnoni, Serge Lazarevitch, Steve Houben, Dré Pallemaerts, Peter Hertmans, Sal La Rocca …

Et aussi incroyable que cela puisse paraître, il va encore s’offrir un stage de danse et musique improvisée à Libramont sous la direction de Barre Phillips (USA)​…

…toujours plus.

Il est bien de savoir que Michel Mainil donne aussi beaucoup de sa personne à travers des stages de jazz, notamment pour la Province de Hainaut et le Gaume Jazz Festival. Et, il est professeur en Académie , à l’Ecole des Arts et du Spectacle « Mouvement » à Waterloo.

Mais encore …

Intervenant dans une classe d’improvisation d’art plastique à l’Ecole des Arts de Braine l’Alleud.

Production du CD « Burning Charlie » – Pierre Lafontaine 4tet

Commissariat de l’Exposition « We Want Jazz » pour la Ville de Mons en 2013 et conseiller musical de l’Exposition consacrée au sculpteur Robert Michiels (Musée Ianchelevici La Louvière)

 

Article :

Extrait :

« Un nouveau disque du saxophoniste Michel Mainil, c’est toujours l’assurance de passer un bon moment. Non seulement, l’homme est un souffleur de première qui s’inscrit par sa technique et son énergie dans la filiation de ténors comme Coleman Hawkins, Sonny Rollins et John Coltrane mais ses projets sont à chaque fois bien pensés et suffisamment différents d’un disque à l’autre. »

Article dans son entièreté :

http://www.dragonjazz.com/select16/seleja16.htm

 

 Toute l’actualité du saxophoniste et clarinettiste Michel Mainil :

http://www.michelmainil.org/

 

Pour terminer, naviguez via les photos de Happyufindme:

(pour accéder aux liens du tableau ci-dessous, il vous faudra un compte Pinterest – Pensez a vous inscrire ou vous connectez)

mais également:

mais aussi:

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *