Fabrizio Graceffa – Guitare Rock & Jazz in harmony

Square

Le parcours de Fabrizio Graceffa

C’est à l’âge de 13 ans que Fabrizio Graceffa commence la guitare en autodidacte. Plus tard, à l’âge de 17 ans, il jouera déjà dans plusieurs formations rock et découvre le jazz deux ans après.

A 19 ans il décide de poursuivre sa formation en prenant des cours privés exclusivement axés sur le jazz.

Il participera au stage des Lundis d’Hortense en 1999, c’est alors qu’il rencontre Marco Locurcio, Paolo Radoni, Peter Hertmans, Daniel Stokart, Erwin Van …avec qui il aura cours.

Ainsi, en 2000, il fonde le groupe 7iéme Set dont il est le principal compositeur. Pendant les 5 années qui suivront, les activités n’auront cesse de se multiplier…

La même année, il s’inscrit à l’académie de la ville de Bruxelles pour avoir cours avec Paolo Loveri et Bruno Castellucci.

Et deux années plus tard, il entre au Conservatoire de la ville du Luxembourg et suit des cours avec Jacques Pirotton et Guy Cabay . Il participe aussi  à divers Master Class avec notamment Mike Mainieri et Pierre Van Dormael…

Et comme on pouvait s’y attendre, trois ans plus tard, il en sort avec un premier prix de guitare jazz.

En 2004, il se consacre à la composition et forme son propre quartet avec le trompettiste Peer Baierlein, le batteur Herman Pardon et le contrebassiste Piet Verbist

Le 09 septembre 2010, il sort, chez Mogno Music  son premier album «Stories» : premier album du Fabrizio Graceffa Quartet.​​​​

Et, la même année, il produit le premier Ep du groupe de rock « Bes ».

Un peu plus tard, en 2012, il devient le guitariste du groupe Français Lenox avec qui il se produira dans quelques une des plus belles salles Parisiennes comme La Cigale, la Maroquinerie, Le centre FGO. Et après la tournée Franco/Suisse en 2013, suivra l’enregistrement de l’émission Taratata

Aujourd’hui le guitariste Fabrizio Graceffa, est actif sur la scène Belge et Parisienne. Il a eu l’occasion de jouer et/ou d’enregistrer avec Peer Baierlein, Piet Verbist, Jean Paul Estiévenart, Herman Pardon, Teun Verbruggen, Lionel Beuven. Mais aussi, Samuel Rafalowicz, Reggie Washington, Erwin Vann, Nicolas Kummert, Raf Debacker, Jacques Pili, Santo Scinta, Marcus Weymare. Sans oublier, Fabrizio Erba, Hervé Letor, Phillippe Cornet, Laurence Mathieu, Jennifer Scavuzzo, Sarah Letor, Olivier Bodson, Hervé Noirot…et j’en passe.

On entend Kurt Rosenwinkel et Jim Hall, mais aussi BB King, dans le jeu de guitare de Graceffa, qui joue un jazz d’aujourd’hui, sous l’influence de tous ces maîtres. Avec, autour de lui, un band coriace : Jean-Paul Estiévenart (trompette), Nicolas Kummert (sax), Edouard Wallyn (trombone), Boris Schmidt (contrebasse), Teun Verbruggen (batterie).

Propos recueillis par : J.C Van Troyen (Le Soir).

Agenda concerts et entretiens :

http://www.fabriziograceffa.com/

 

More Videos :

https://www.youtube.com/user/fabgraceffa

Pour terminer, naviguez via les photos de Happyufindme:

(pour accéder aux liens du tableau ci-dessous, il vous faudra un compte Pinterest – Pensez a vous inscrire ou vous connectez)

mais également:

mais aussi:

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *