Pierre Poucet – Comédien habillé de musicalité

Square

Le comédien Pierre Poucet – Un parcours attractif

L’amour des planches 

Avec une élégance naturelle, une allure légère, le geste délicat, beaucoup de rôles lui vont. Il s’agit du comédien Pierre Poucet.

Il peut endosser le rôle d’un prince, d’un banquier, d’un monsieur tout le monde, d’un personnage décalé ou timide ou encore un serial killer. Voici un comédien caméléon comme on les aime.

Avec son 1m80 et son regard limpide, il joue, il chante, il compose… le charme opère.

Dans la vidéo, on le voit donner la réplique à la très talentueuse Christelle Cornil.

Son diplôme de l’Institut des Arts de Diffusion de Louvain- La-Neuve en poche, le comédien Pierre Poucet n’a pas arrêté d’enchaîner les projets ; théâtre, musique, cinéma et télé… et si son nom, ne vous dit rien, son visage, lui, est bien connu.

Pierre Poucet a donné la réplique à Bruno Coppens, Armand Delcampe l’a mis en scène plus d’une fois, il a travaillé avec Eric De Staercke et Daniel Hanssens.

On a pu le voir dans des pièces drôles comme un bon Feydeau indémodable ou un Molière dont on ne se lasse jamais. Mais on l’a vu aussi dans des univers graves comme le très remarqué « Littoral » de Wajdi Mouawad dans la mise en scène de Jasmina Douieb aux côté, notamment, de Didier Colfs, Itsik Elbaz et André Baeyens

 

« Je l’adore ! Il bosse comme un malade. Si on lui dit qu’il faut apprendre dans la semaine le triangle et le violon, il va le faire. Les mains du compositeur ont été filmées pour qu’il apprenne les morceaux de piano. Je l’ai vu bosser avec les vidéos, c’était incroyable. Il est motivé, disponible et très ouvert.  » Bruno Coppens

 

Pierre Poucet en veut, il travaille dur, il cherche et creuse ses personnages, il n’a pas peur de s’aventurer sur des sentiers inconnus. Curieux et insatiable, derrière son regard bleu il observe et rien ne lui échappe. Il vous surprend au moment où vous vous y attendez le moins. Rien n’est laissé au hasard, son jeu est subtil.

Sans oublier qu’il a eu la chance d’être dirigé par le très regretté Jacques Viala, il a également fait partie de la ligue d’impro et a assisté à la creation de « Est-ce qu’on ne pourrait pas s’aimer un peu « . Spectacle dont on ne compte plus les représentations tellement c’est indécent et qui a bénéficié aussi du regard bienveillant de Jaco Van Dormael.

Si vous aimez le théâtre vous l’avez certainement vu au Théâtre Jean Vilar où il a joué souvent ou encore au Théâtre Royal de Namur ou à Bruxelles, au Théâtre Royal du Parc et d’autres encore…

Il a plusieurs cordes à son arc, vous l’avez compris, il manie le verbe, il manie l’épée, il est du genre »sportif », « en bonne santé », il vous escalade une montagne s’il le faut, à peine la tête retournée, il aura planté son drapeau tout en haut .

…et l’amour de la musique

Le comédien Pierre Poucet aime la musique, beaucoup. Il ne manque jamais une occasion d’en jouer ou d’en distiller dans un spectacle ou l’autre. Il est le parfait comédien/musicien. Non seulement il joue ce qu’on lui demande mais il compose ses propres morceaux. Que ce soit à la trompette, aux percussions ou au clavier chaque personnage est sublimé. On peut compter sur Pierre pour habiller la scène de jolies sonorités.

Nul doute de voir émerger un jour prochain l’une de ses créations tout en musicalité…

Articles :

Pierre, il bosse comme un malade !

Pour Bruno Coppens, Pierre Poucet est plus qu’un simple comédien. « Il y a ceux qui se mettent juste au service d’une troupe. Pierre, lui, il compose des morceaux à lui, il voudrait monter quelque chose plus tard … »

Lire l’entièreté de l’article :

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20140218_00435800

On a adoré: « Cherche l’amour », la pièce de théâtre de Myriam Leroy

« Neuf sketches, au moins autant de couples, bien plus encore de personnages, mais à peine 4 comédiens, Myriel Akheddiou, Sandy Duret, Pierre Doucet et Marc Weiss. Et quels comédiens! En un changement de posture, de déguisement, d’accent ou de mimique, les voilà qui se transforment et passent d’un vieillard homosexuel venant du fin fond de la Wallonie, à un agent immobilier ucclois »

Lire l’entièreté de l’article :

https://www.flair.be/fr/culture/on-a-adore-cherche-lamour-la-piece-de-theatre-de-myriam-leroy/

Un jour mon Prince

Extrait :

http://www.tv5monde.com/programmes/fr/programme-tv-un-jour-mon-prince/23813/

 

Vous l’avez vu dans…

« Cherche l’amour » mis en scène par  Nathalie Uffner

« Du côté de chez l’autre »

« Le dindon » de Feydeau mis en scène par Thibaut Nève

« Les femmes savantes » mis en scène par Armand Delcampe

« J’me sens pas belle »

« Le tour du monde en 80 jours » de Thierry Janssen mis en scène par Thierry Debroux

« L’orkestre »

« Zazie dans le métro »

« Juke Box » d’Alex Vizorek, Marie Paule Kumps, Sébastien Ministru,        écrit par Laurence Bibot

« Les  palmes de Monsieur  Schutz »

« So long…à bientôt ! » mis en scène par Marc Weiss

« Yaacobi et  Leidental » mis en scène par Emmanuel Guillaume

« Mes singeries vocales ! » avec Bruno Coppens mis en scène par           Eric De Staercke

« Thelma sans Louise » mis en scène et produit par Eric De Staercke avec Patrick Joniaux à la contrebasse – Eloi Baudimont pour la direction artistique et Kim Leleux pour l’aide à la mise en scène. Luc Jouniaux aux sons et lumières.

 

…mais la liste est trop longue

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *