Il a le secret de la vraie bonne glace à l’italienne – Giovannino Fittipaldi – Maître Glacier à Genval

Square

Sa vie est faite de voyages et de partage ; à travers le monde entier il enseigne sa passion.

Tout  débute à l’aube de l’année 1988 dans la province de Potenza, dans une commune appelée Castelluccio Inferiore, en Basilicate lorsque son  père lui propose de reprendre l’affaire familiale. Un bar italien typique, convivial,  où l’on s’arrête le matin pour un expresso avant d’aller bosser ou l’après midi à la sortie des classes les enfants s’attardent pour une glace ou un « tramezzino »…

Giovannino Fittipaldi accepte la proposition paternelle et très vite lui vient une idée de génie ; proposer une glace artisanale en utilisant les produits de la région.

Mais, pour ce faire, commence une période très spéciale pour Giovannino ; il se lance dans le rachat de vieilles sorbetières qu’il va démonter et réparer jusqu’à ce que celles-ci n’aient plus aucun secret pour lui.

En parfait autodidacte qu’il est,  ses nombreuses expérimentations se poursuivent. Sa technique, au fil du temps, s’affine et l’apport de produits tels que les pistaches  italiennes ou encore les fraises « Candonga » ; l’équivalent de nos fraises de Wépion, pour ne citer que ces exemples,  le feront vite connaître dans  toute la région. Sans oublier, et le détail n’est pas moindre, qu’il n’utilise que du lait de la ferme. Voilà comment le « Laboratoire » de glaces de Giovannino Fittipaldi voit le jour.

Ses glaces, on les aime et on en parle. Tant et si bien qu’on le sollicite dans la région pour lui demander conseil et puis comme les nouvelles se propagent, sa renommée le précède et lui ouvre les frontières …

Il ouvre plusieurs établissements, notamment à Sorrento, et fait connaître les produits locaux dans le reste de la botte italienne, tout particulièrement la fraise « Candonga » qui a un goût exceptionnel et je le crois rien qu’à son regard, et je me dis qu’il faut vraiment que je la goûte cette fraise !

Il fera aussi de la glace avec des olives qui viennent de Lecce, dans les Pouilles et même à l’aubergine.

Il n’y a pas de limite dans les goûts, tout est une question d’équilibre. Le salé et le sucré peuvent se côtoyer mais tout est dans les subtils et délicats mélanges m’explique t-il.

Les expériences se succèdent et les rencontres également, il connaît l’Italie comme le fond de sa poche et son passeport est plein de couleurs et de soleil.

Partout où il va, il travaille avec  les produits locaux. Il les observe et étudie la meilleure manière d’en extraire la saveur. Il se documente aussi sur les propriétés, les avantages sur le plan alimentaire.

 

 

C’est un travail de fond, une démarche presque scientifique et pleine de passion.

La passion c’est vraiment son moteur. Cette passion même associée au plaisir de la découverte l’emmenera en République Démocratique du Congo où il créera une glace à partir du fruit du  baobab, ce qui l’a beaucoup enchanté.

 

En 2003, il tombe sur une brochure qui parle d’émission de timbre et décide de s’adresser au ministère des postes avec l’idée de faire émettre un timbre à l’honneur de la glace artisanale italienne. N’y pensant plus, il est contacté en 2006 par le ministère des postes qui lui confirme l’émission du timbre « Gelato artigianale made in Italy ».

En 2012, on lui demande de superviser l’ « European Championship of  Gelato », à  Berlin où les 8 finalistes à travers le monde concourent devant un jury composé d’experts de terrain et de journalistes alimentaires de différents pays.

En 2013, la Principauté de Monaco fait appel à ses talents pour le Prince Rainier. Il réalisera pour l’occasion une glace « Fior di Latte » à la rose.

Il participe à divers événements, comme des soirées à thème et collabore avec son ami et chef Luigi Diotaiuti lui aussi privilégiant les produits du terroir. Ensemble, ils participent à « Anima e Cibo 2017 », un parcours qui met l’accent sur la région de Maratea  et fait découvrir aussi les multiples variétés d’herbes avec lesquelles il va s’exercer et nous livrer des glaces à la sauge, au romarin ou au fenouil sauvage… http://www.apertodc.com/chef-luigi-diotaiuti/

Depuis cette année 2018, il s’est associé au nutritionniste Giovanni Canora qui travaille avec les herbes officinales  afin d’expérimenter les saveurs liées à la santé et réaliser des glaces avec pour thème, la santé… http://www.evraitalia.it/

Depuis le mois de mai de cette année, Giovannino Fittipaldi a installé son laboratoire de glaces à Genval, sur le lac.

En effet, le restaurant « La laguna » a fait appel à ses services pour offrir à ses clients un dessert  glacé de qualité et c’est une vraie réussite, tout le monde en redemande !

Un choix de goûts impressionnant aussi bien par la qualité que la quantité.

Après avoir exporté son savoir à Dubaï ; au « Cavalli Club » ou encore à  l’« Armani Café » , il vient de déposer ses valises chez nous pour le plaisir des grands et des moins grands.

Les glaces de  Giovannino Fittipaldi :

 

LA LAGUNA

Avenue du Lac n°2

1332 Genval

Joindre La Laguna: 02 653 72 95 / Jour de fermeture:  Lundi

Le comptoir à glaces est accessible entre 12h et 22h en période « estivale »…

 

Si vous aussi, vous souhaitez faire appel au Maître Glacier Giovannino Fittipaldi pour vos établissements: 

fittipaldig@libero.it

 

Pour terminer, naviguez via les photos de Happyufindme:

(pour accéder aux liens du tableau ci-dessous, il vous faudra un compte Pinterest – Pensez a vous inscrire ou vous connectez)

mais également:

mais aussi:

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *